Passer de l'idée au produit

©Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur

Objectifs ?

Evaluer si votre idée peut devenir un produit ou service commercialisable.

Quand ?

Avant de lancer votre projet.

Avec qui ?

Vos proches, vos partenaires.

L'essentiel
 
Passer de l’idée au produit-service, c’est : 
 
  • Parler de votre idée autour de vous,
  • Engranger un maximum de réactions pour savoir si votre idée est bonne ou pas, 
  • Comprendre si un client l’achèterait et pourquoi,
  • Trouver des idées complémentaires ou adapter votre idée en fonction des avis reçus.
 

 

L'avis de l'expert


Trois clés de réussite pour transformer une idée en produit : • travailler l'idée à 360°, • enfiler les lunettes du client et • tester, tester avant de lancer.

Xavier De Poorter, fondateur d'ICHEC-PME
Ce qu'il faut savoir

Pour savoir si votre idée est bonne, posez la question à vos clients potentiels ! 

En fonction des réponses, adaptez votre projet, peaufinez et poursuivez les tests et les échanges avec le marché (prospects, fournisseurs, distributeurs, concurrents, partenaires) jusqu'à obtenir un produit vendable. 


Un produit-service vendable, c’est :


  • une proposition techniquement prête à être livrée/prestée
  • pour un client défini
  • avec un prix défini qui permet d’atteindre une rentabilité.


Il s’agit donc de passer de l’idée-intuition à un produit-service que vous allez ensuite pouvoir développer sous forme de nouveau projet-entreprise.


En tous les cas, ne tombez pas dans le piège de ne pas vouloir parler de votre idée par peur d’être copié ! Tout d’abord il est illusoire de croire que vous êtes le seul à avoir ce genre d’idées, et dès que vous la mettrez sur le marché, elle sera copiable. Surtout, ce sont les clients qui vont vous indiquer le bon chemin, les besoins, les réponses, ce qui manque, …


Innovation, vision du client et travail sont les ingrédients pour passer de l’idée au lancement. Car un produit-service n’a de sens économique que s’il est acheté. 


De l'idée à la vente, il y a tout un chemin. Soyez donc exigeant avec votre idée. Le client ne vous attend pas et les concurrents sont là.  Pour vous guider, utilisez cet outil simple Idée - Produit - Client. Les bases de mon projet.

Partez à la rencontre des différents acteurs de votre marché : les fournisseurs, les distributeurs, les clients potentiels, les prescripteurs, les partenaires, les concurrents. 


  • Questionnez échangez encore et toujours.
  • Visitez les salons, foires, usines, ... 
  • Participez à des formations et conférences. 
  • Sondez les concurrents et partenaires.
  • Pensez aussi annuaires, sites, documentations

Consacrez du temps et armez-vous de persévérance, de curiosité positive et de bon sens. 


Prévoyez plusieurs dizaines de contacts en tous genres pour sonder votre marché et acquérir un maximum de connaissance, l'intuition et les réseaux nécessaires pour modeler votre idée en produit utile et le guider jusque chez les bons clients. 


Il est vital que vous deveniez un professionnel de votre marché. Ce faisant, vous vous constituerez un carnet d'adresses qui sera très utile dans les développements. Et cet exercice vous permettra aussi de tester vos qualités entrepreneuriales : êtes-vous convainquant, créatif, efficace, ... ?

Dès que votre idée a pris consistance, commencez à la chiffrer.
De manière simple avec les données dont vous disposez, en posant des hypothèses simples. Cette première estimation vous donnera des ordres de grandeur (prix, volume de ventre).

Intuitivement, à quel niveau de prix pensez-vous vendre votre produit : 100, 1.000, 10.000 euros ? Et combien d'exemplaires imaginez-vous vendre en un an ? S'il vous semble imaginable de vendre 1 pièce à 1.000 chaque jour, cela vous donne des rentrées approximatives de 220.000 euros par an (220 jours ouvrables). A priori, est-il possible de couvrir vos frais avec un chiffre d'affaires de cet ordre ? Cela vaut-il la peine d'aller plus loin ou devez-vous changer les paramètres ?

Cette vision simpliste vous permet déjà d'affiner votre idée car le modèle à mettre en place sera très différent selon que vous imaginez proposer votre produit à 100 ou à 1.000 euros.

Par ailleurs, vendre 1 pièce par jour (et produire, livrer, gérer l'administratif, ...) est-ce envisageable ou tout à fait fou ? Si cela vous parait jouable, votre projet s'affine déjà. Vous devez dans ce cas centrer vos efforts pour conquérir 1 client par jour (220 au total) la première année, sur base d'un niveau de prix autour de 1.000 euros.


Avoir en tête vos ordres de grandeur est un exercice incontournable pour éviter de perdre beaucoup de temps à explorer des pistes sans issue et pour orienter au plus vite vos bonnes idées.


Prenez l'habitude de penser votre projet en chiffres. Lors de vos diverses rencontres, aiguisez votre perception en posant des questions concrètes : 


  • Combien de personnes par jour, de boîtes par heure, de tonnes par voyage ?
  • Quel pourcentage de marge ?
  • Quel chiffre d'affaires par personne ?
  • Quel budget publicitaire par point de vente ?
  • Combien de mois de mise au point d'une recette, etc. ?


Une fois que votre idée a évolué en ‘produit-service’, vous allez pouvoir passer à l’étape de validation par les tests, voire directement par la vente !