Etude de faisabilité technique

©Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur

Objectifs ?

Valider la faisabilité de votre idée.

Quand ?

Dès que vous avez identifié un marché, un potentiel, un intérêt client.

Avec qui ?

Des fournisseurs, des experts métier, des conseillers.

L'essentiel
 

L’étude de faisabilité est un préalable à l’étude de marché et un prérequis pour pouvoir réaliser un bon business plan. Car la meilleure manière de savoir si votre idée est "techniquement" possible, c’est de la mettre en pratique.  

Parole de coach

L’objectif de l’étude de faisabilité est triple :
  • Commercial : puis-je vendre mon produit ?
  • Technique : puis-je le réaliser ?
  • Financier : que coûte-t-il ? est-il rentable ?
Ce qu'il faut savoir

L'étude de faisabilité se décompose en différentes étapes : l'évaluation des besoins, l'évaluation du coût du projet, l'évaluation des différents scénarios possibles, la sélection du scénario le plus viable et le plus adapté.


  • Évaluez les besoins
    Concrètement, de quoi avez-vous besoin pour réaliser votre produit/service ? Il s’agit d’analyser en détail vos besoins matériels (locaux, équipements, logiciels, …) et immatériels (compétences, processus de production, logistique, vente, etc.).
    Exemple : si vous comptez produire et livrer des pizzas à domicile, qu'est-ce que cela suppose au départ ? 

o De bonnes recettes,

o de bonnes matières premières (farine, tomates, ...),

o un ou des fours, frigos et ustensiles,

o des boîtes pour transporter les pizzas et les garder chaudes,

o un central téléphonique,

o une ou plusieurs Vespa pour la livraison.


  • Évaluez les scénarios possibles et le coût du projet
    Imaginez différentes stratégies pour atteindre votre objectif. Avec un simple questionnement, vous cadrez un début d'organisation logistique à traduire en chiffres donnant des ordres de grandeur.
    Exemple : Combien pourrez-vous produire de pizza par jour ?  Et comment ferez-vous pour en produire et livrer beaucoup aux heures de pointe (12-14h et 20-22h) ?
  • Affinez votre approche auprès de professionnels expérimentés, par exemple auprès du fournisseur de farine, ou dans votre pizzeria du coin.
  • Mettez-vous en situation quasi-réelle
    Organisez un week-end de production-livraison de vos pizzas au départ de votre cuisine en demandant à vos amis de passer commande. L'essai sur le terrain éclairera les (im)possibilités et vous donnera une première estimation des potentiels (temps de production, dimensions, ...).
    Dites-vous bien toutefois qu'entre l'amateur qui s'y essaie pour la première fois et le professionnel, la différence peut être aussi grande qu'entre le champion olympique du 400m et vous...
  • Si votre projet est trop innovant, trop complexe, trop technologique que pour être testé simplement, il vous faut alors émettre des hypothèses et les valider le mieux possible.


Pour aller plus loin 



Vous arrive-t-il d'éviter de dévoiler votre idée par peur d'être copié ? Mais alors, comment comptez-vous procéder pour recueillir les informations nécessaires pour préparer votre démarrage ?


Est-ce réellement dangereux de parler de votre idée ? Oui. Et non... 


  • Sans verser dans la paranoïa, soyez prudent et renseignez-vous pour mettre en place un niveau de protection qui correspond à votre situation. Pour cela, contactez un partenaire juridique (bureau des marques, avocat, juriste) car chaque situation est particulière (produit, pays, marque, brevet...). N’hésitez pas à faire signer une "lettre de confidentialité" chaque fois que vous le jugez nécessaire.
  • D'autre part, c'est votre capacité à transformer l’idée en une entreprise à potentiel de croissance qui fera la différence. Il est plus dangereux d'avancer seul sans rien demander au marché que de parler de votre projet lors de vos contacts. Sans pour cela dévoiler les éléments clés s'il s'agit d'un produit de haute technicité, les chances de glaner des informations précieuses en parlant de votre idée sont plus grandes que le risque qu'un tiers ne s'en empare. Et quand bien même quelqu'un s'inspirerait-il de votre idée, vous aurez normalement toujours quelques longueurs d'avance.


De toute manière, dès que vous lancerez votre produit, il sera de fait accessible... et tôt ou tard, vous aurez des concurrents et ce sera bon signe, celui d'un marché porteur...