Comment faire connaitre son entreprise en ligne

©Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur

Objectifs ?

Faire connaître son projet. Générer de la visibilité, du trafic, des leads.

Quand ?

Au démarrage et tout au long de la vie de l’entreprise.

Avec qui ?

En interne et avec l’aide d’experts.

L'essentiel
La visibilité web de votre entreprise est critique tant au démarrage qu’en phase de développement. Internet offre d’innombrables possibilités : blog, réseaux sociaux, moteurs de recherche, plateformes et outils divers. Fantastique ! Oui mais … tout cela prend du temps et bien des entrepreneurs ne savent pas par où commencer, ni quoi faire. Or, la concurrence et rude et les clients, fort sollicités, sont de plus en plus exigeants.
Règle n°1 : Avant tout, créez pour votre entreprise une identité forte et un site web efficace. N’imitez pas aveuglément vos concurrents ou les marques en espérant que ce qui marche pour eux fonctionnera également pour vous. Prenez le temps de réfléchir, de définir votre propre plan de communication et appliquez le.

Règle n°2 : Ne privilégiez jamais les outils sur les humains. Ce n’est pas la technique qui fait émerger votre entreprise. C’est avant tout la qualité de vos contenus et services, votre passion et votre détermination.
 

Adoptez l'inbound marketing



L'inbound marketing consiste à faire venir à soi les prospects en étant présent là où ils sont quand ils ont besoin de vous. Vous utiliserez pour cela les puissants leviers du content marketing, du social media, du SEO, de l'emailing et le marketing automation.

Vos contenus, riches et variés, favoriseront la conversion de vos visiteurs en prospects puis en clients de manière subtile et orchestrée.

Plus besoin de budget colossal. C'est votre créativité, votre régularité et votre volonté de partager passion, expériences et connaissances qui feront la différence.

Cap sur votre visibilité !

 
Ce qu'il faut savoir
Pour garantir votre visibilité à long terme, assurez-vous que tous vos points de contact pointent vers votre site. Ne faites pas de Facebook ou LinkedIn le point central de votre présence en ligne. Vos comptes peuvent y être suspendus, supprimés ou rendus inutilisables sans préavis. Développez votre présence Internet autour d’un site que vous possédez et contrôlez.




La majorité de vos communications, en ligne comme hors ligne, doivent renvoyer vers votre site. Mentionnez votre site sur vos cartes de visite, flyers, affiches, signatures mail : tout doit inciter à découvrir votre site pour en savoir plus sur vous, sur vos produits.
Sans contenu web efficace, vous n’existez pas. Aujourd’hui, les acheteurs et les consommateurs cherchent les informations dont ils ont besoin avant tout sur internet. Il s’agit donc de leur fournir un maximum de réponses à leurs questions, de multiplier les sujets abordés pour augmenter vos chances d’être trouvé et choisi.




Le contenu web est le carburant de votre stratégie d’inbound marketing. Car ce sont les acheteurs qui vont vers l’entreprise et non l’inverse. Ils déclenchent le processus d’achat. Ils comparent les solutions qui leur semblent intéressantes. Et ce n’est qu’une fois leur choix presque fixé qu’ils abordent un vendeur. C’est la qualité et la pertinence de vos contenus qui convaincront les acheteurs potentiels.


Le processus d’achat se déroule généralement en plusieurs phases successives, selon le besoin et le degré d’information du client. C’est donc tout au long de ce parcours d’achat que vous devrez être présent pour informer, séduire, convaincre ! Et les contenus que vous proposerez à chaque étape ne seront pas les mêmes :
  • En phase d’exploration, vous cherchez à attirer et séduire les visiteurs avec des articles, des visuels ou des vidéos inspirantes.
  • En phase de sélection, vous tenterez d’influencer le choix à travers des contenus premium, des témoignages de clients, des informations plus fouillées et des offres pertinentes.
  • En phase de décision, vous rassurerez le client avec des démonstrations, des tests, des tutos, etc.
  • En phase de rétention enfin, vous entretiendrez le contact avec vos clients via des newsletters, en échangeant sur les réseaux sociaux, en analysant et adaptant constamment vos messages pour créer une expérience client vraiment unique.


Veillez à créer des contenus optimisés par mot-clé (un mot clé par page de contenu). Vous augmenterez ainsi vos chances d'être bien indexé par les moteurs de recherche et d'obtenir un trafic plus pertinent. Et lorsque vous choisirez vos mots-clés, réfléchissez aux questions que votre client potentiel pourrait se poser lorsqu’il cherche le produit ou service que vous offrez.


Si votre contenu est intéressant, utile ou inspirant, votre public aura envie de le partager, ce qui donnera d’autant plus de visibilité à votre entreprise. Prenez donc le temps de (faire) créer un contenu de qualité facile à partager. Pour faire le buzz avec un contenu snackable, il convient de bien structurer et découper son contenu, de l’illustrer et de mettre certaines phrases clés en avant. Vous favoriserez ainsi le partage et l’ajout de liens vers votre site.




Pour devenir viral, il faudra bien sûr varier les formats - textes, vidéos, podcasts, infographies. Chaque contenu doit être unique et pertinent par rapport aux produits ou aux services que vous offrez. Votre expertise sera ainsi valorisée et vous deviendrez une source d'information crédible pour votre public cible.
Malgré tous vos efforts pour produire des contenus de qualité, si vous ne mettez pas en place une véritable stratégie inbound, vous aurez dépensé beaucoup de temps et d’énergie pour un résultat souvent fort mince.

Alors comment faire ? L’inbound marketing implique d’accompagner le parcours d’achat du client, et donc de diffuser le bon contenu au bon moment pour convertir vos visiteurs en clients.




  • Une fois votre contenu publié, vous utiliserez divers leviers pour gagner en visibilité : référencement naturel et payant, réseaux sociaux et relations publiques. A ce stade, demandez à un maximum de connaissances, à vos employés, à des influenceurs, à la presse de relayer et partager vos contenus.
  • Vous mettrez également en place des mécanismes d’acquisition de leads (via des appels à l’action, des landing pages, des formulaires, etc.) pour capter un maximum d’adresses mails de personnes intéressées par vos produits. Vous pourrez ainsi les ajouter à votre base de données et les relancer par email.




L’objectif de votre site n’est donc pas uniquement d’informer mais aussi et surtout d’attirer et convertir les visiteurs en prospects puis en clients.




L’un des objectifs prioritaires de votre contenu est d’apparaître en bonne position dans les résultats des moteurs de recherche. Pour y parvenir, vous devrez travailler les trois piliers du référencement naturel :
  • optimisation SEO de chaque page de votre site (structure, titres, balises, métadonnées, images),
  • qualité et variété du contenu (Google privilégie les contenus longs de qualité – plus de 2000 mots),
  • optimisation hors site grâce aux liens entrants, à une présence active sur les réseaux sociaux, etc.




Bon à savoir : pour chaque requête des internautes, Google recherche et met en avant la meilleure réponse possible. Et sa capacité à sélectionner le contenu le plus qualitatif s’affine chaque année. Plus récemment, l’utilisation de l’intelligence artificielle a encore accéléré le mouvement. Vous avez donc tout intérêt à soigner vos contenus.


Les réseaux sociaux servent avant tout à amplifier l’impact de votre contenu: plus un contenu est diffusé, partagé et commenté, plus il est susceptible d’attirer des clients qualifiés vers vous.

Le choix des plateformes et la fréquence de publication dépend de votre secteur d’activité.

Vous l’aurez compris, votre marketing de contenu a besoin du référencement naturel et des réseaux sociaux pour se déployer et s’épanouir.




Le principal intérêt des réseaux sociaux réside dans la possibilité d’échanger en temps réel. Votre objectif n’est pas d’obtenir un maximum de fans ou d’abonnés mais bien de créer et entretenir le dialogue avec votre communauté. Le formidable essor des vidéos live en est une preuve de plus.

Une fois le socle "partage de connaissance/SEO" optimisé, le relais social media permet de diffuser plus largement vos contenus, d’inciter au partage et de valoriser les interactions.




Les consommateurs font désormais majoritairement confiance à leurs pairs plutôt qu'aux discours officiels des marques et des entreprises. Bienvenue dans l’ère de la recommandation.

Logiquement, les influenceurs sont de plus en plus sollicités pour relayer les contenus des entreprises. Cela va du bloggeur influent au youtubeur ou instagrameur en passant par le professionnel des médias, journaliste ou photographe disposant d’un blog personnel. Mais cela passe aussi par tous les ambassadeurs plus proches de votre entreprise qui peuvent influencer de futurs acheteurs. C’est ici qu’interviennent les interviews et les témoignages d’utilisateurs, les success stories, les case studies, etc.

Attention à ne pas choisir l’influenceur en fonction de sa popularité mais bien en fonction de sa pertinence pour votre projet et de la confiance que lui accordera votre cible.




Les occasions de recontacter vos prospects et clients ne manquent pas. L’e-mailing est le meilleur moyen de le faire. Pourtant il est souvent négligé par les PME qui n’ont aucune stratégie et aucune méthode d’automatisation.




Ici aussi, il s’agit d’interagir avec vos clients au bon moment, d’engager de nouveaux destinataires à des moments clés, de récompenser certaines actions ou de réactiver des utilisateurs inactifs. Gagnez du temps en utilisant des scénarios automatisés.

Mais l’emailing, comme toutes les autres techniques d’inbound marketing, se prépare en amont. Pour être efficace, l’e-mail marketing implique de créer, alimenter et entretenir une base de données qualifiée (élaborée grâce, entre autres, aux données récoltées grâce à vos techniques d’acquisition de leads).


En dehors des médias locaux, les petites PME n’ont pas toujours le réflexe ou n’osent pas utiliser la presse comme outil de communication. Trop cher, trop peu ciblé, impact difficile à évaluer.

Pourtant de nouvelles offres media, plus abordables et plus pertinents voient le jour. C’est le cas de La Libre Network qui souhaite donner aux PME un moyen de communiquer plus efficacement sur le web et les réseaux sociaux. Elle leur propose également d’accéder à un réseau de décideurs et d’entrepreneurs engagés dans la transition numérique, un espace de débats et de réflexions. La Libre Network s’appuie sur la force de frappe de lalibre.be qui accueille près de 200.000 visiteurs uniques par mois.




Différentes formules sont prévues avec un statut “Silver”, “Gold” ou “Platinium” ainsi que des services associés tels que des workshops, petits déjeuners débats, newsletters, conférences thématiques et autres formations.