Grandir en tant qu'entrepreneur et se faire bien conseiller

©Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur

Objectifs ?

Acquérir les compétences nécessaires pour évoluer et s’entourer des bonnes personnes.

Quand ?

Tout au long de l'évolution du projet

Avec qui ?

Un mentor, un coach, un associé, un conseil d'administration

L'essentiel


 

« La plus grande difficulté reconnue par les dirigeants de PME c’est qu'ils se sentent seuls pour décider. »

Valérie Denis, accompagnatrice de dirigeants de PME en croissance

 

Gérer une entreprise est une activité complexe qui nécessite des compétences et connaissances multiples.

 

 

Comment faire face à la solitude du dirigeant de manière professionnelle ?

 

L'avis du coach 

Le bon regard extérieur est réducteur d'incertitude et accélérateur de marge.
Outre son intérêt économique, cet art-là peut même devenir une source de challenges sportivo-managériaux très réussis. Gagner 1 ou 2% de cash-flow cela fait beaucoup d'heureux.
J. Mossoux, "Consultance en PME" dans L'ECHO.
Source : Katemangostar - Freepik
Ce qu'il faut savoir

Tout créateur qui veut décoller doit acquérir et développer de solides compétences en gestion de PME.


Rares sont ceux qui maîtrisent dès le départ toutes les facettes d’une création :

Conception de produit 

Connaissance du marché 

Vente, organisation  

Financement  

Recrutement 

Communication ...


L’une des particularités du métier d’entrepreneur est qu’il évolue constamment.

Au début, il faut beaucoup d'énergie et la capacité de convaincre et de construire à partir de rien ;

Rapidement, c’est la vente qui fera la différence ;

Plus tard viennent les questions de gestion d'équipe et de financement, puis la mise en place d'une organisation durable, etc.


Réseauter pour évoluer


Côtoyez régulièrement d'autres entrepreneurs traversant les mêmes étapes que vous et formez-vous au contact d’experts. Assistez à des conférences, soirées, events sur des matières que vous maîtrisez peu. 

Ce mode de réseautage s'avère toujours riche en échange d'idées, apport de solutions, flux d'affaires (clients-fournisseurs).  


Professionnalisme


En tant que créateur, vous devez agir dans le meilleur ordre possible. Il y a tellement de questions à résoudre et de défis à relever en même temps que vous risquez de vous-y perdre. Il vous faut donc un minimum d’organisation et de discipline de travail !


Aidez-vous d’un outil de planification de vos actions. En voici deux développés spécifiquement en PME :

La feuille de route (roadmap) travaille les grandes priorités à court et moyen terme. Six colonnes correspondent aux 6 axes de la création : créateur-marketing-vente-finance-production-équipe.

Le semainier qui reprend les actions à réaliser cette semaine et les positionne dans le temps.


La gestion de soi


On ne le dit pas assez, mais la clé du succès d’une PME, c'est VOUS !  Pour utiliser au maximum votre potentiel, devenez un champion de vous-même, à l'instar des sportifs, artistes ou dirigeants de haut niveau. 


Au-delà de votre organisation professionnelle (planification, budget, ...), pensez à votre vie personnelle, prévoyez des moments de plaisir et de ressourcement pour sortir de votre entreprise et pouvoir ensuite y revenir l'esprit frais et ressourcé :

Faites du sport : au moins 2h/semaine ;

Ayez une activité de détente : cinéma, théâtre, visite,… ;

Mangez équilibré ;

Gérez vos énergies ;

Évadez-vous, en vacances, avec des amis, en famille ;

Entretenez vos réseaux de relation car en tant que dirigeant vous aurez fréquemment l’occasion d’y faire appel ;

Rencontrez régulièrement des personnes actives venues d'autres horizons pour nourrir votre ambition et votre motivation.



La majorité des faillites au démarrage sont causées par un manque de préparation et d'encadrement !


Se faire aider, oui mais par qui ? Plusieurs pistes s'offrent à vous :


Mentor 

Coach en gestion  

Coach personnel.


Un mentor sage et désintéressé


Il est important de trouver du soutien dans votre environnement proche. Essayez donc de trouver dans votre entourage (familial, amical voire professionnel) une personne de confiance, un "mentor" sage et désintéressé, avec qui vous pouvez faire le point de temps à autre quant à votre création et dont vous pourrez solliciter l'avis en toutes circonstances.


Travailler avec un coach en gestion


Pourquoi ?


Pour vous sortir ‘’le nez du guidon’’ et ne plus être seul face à vos questions. Particulièrement indiqué dans la phase de démarrage par définition complexe et très incertaine.

Pour gagner du temps et augmenter sensiblement vos chances de succès.


En quoi cela va-t-il vous aider ?


Avoir une vue d'ensemble de votre projet, identifier problèmes et opportunités.

Poser les bonnes questions, trouver des réponses adaptées et placer les priorités.

Activer des contacts, relais, clients et fournisseurs dans son réseau propre.

Mettre en œuvre les solutions (argumentaire et entretien de vente, calcul de rentabilité, actions de communication, recrutement, approche de partenaires, ...).

Assumer positivement votre parcours personnel de créateur.


Créer, c'est franchir des étapes souvent rencontrées pour la première fois (première embauche, premier lancement de produit, premier emprunt, ...). Pourquoi ne pas avancer plus vite et plus facilement en travaillant avec un coach qui connaît ces problématiques ?


Un coach vous apporte :


Un soutien moral ;

Ses compétences techniques en gestion ;

Son réseau.


Qui ?


Un conseiller expérimenté et loyal, qui a des références avérées.

Quelqu’un de terrain.

Quelqu’un qui vous est complémentaire (créatif/gestionnaire, marketing/financier,…).

Quelqu’un avec qui vous avez plaisir à travailler.

Quelqu’un qui osera vous dire le "non" que vous devrez parfois entendre.


Comment travailler avec un conseiller ?


Commencez par 2 séances de 2 heures de travail.

Faites le point : en sortant de la réunion, êtes-vous dynamisé, rassuré? Y voyez-vous plus clair, sentez-vous le projet avancer?

Ensuite, trouvez votre rythme propre, ponctuel ou régulier, à court ou long terme.

Dans la forme il faut veiller à une exigence de résultats couplée à un respect mutuel. Un débat serré et argumenté orienté vers le progrès de l'entreprise sera le signe d'un duo riche et gagnant.

Une évaluation annuelle permettra de faire le point sur les résultats obtenus et votre relation dirigeant-conseiller.


Travailler avec un coach personnel


Se lancer dans l'aventure de la création représente un fameux pari !
Diriger une entreprise, c'est se mettre au centre des responsabilités, vis-à-vis de tous les acteurs (économiques, sociales, environnementales, familiales, ...).
En conséquence, les cas de surmenage ou de "burn out" se multiplient parmi des dirigeants.


Afin d’assumer pleinement votre rôle de leader, ce coach ou mentor personnel peut travailler avec vous :


Vos motivations (primaires et secondaires).

Vos freins.

Vos peurs.

Vos croyances,…


Il vous aidera à gérer au mieux vos énergies et vos réactions au stress, facilitera vos prises de décision, vos négociations, votre relation à l'équipe, ... Car bien sûr, du stress, des coups de sang, des émotions, des peurs, il y en aura, c'est bien normal.


Comme pour le coach en gestion, renseignez-vous sur :


L'expérience.

Les références.

La validation des méthodes utilisées.

Assurez-vous qu'il s'agit bien d'un coaching adapté au créateur d'entreprise et non d'un gourou éphémère.


Le conseil d’administration


Une condition préalable pour la mise en place d’un "vrai" Conseil d'Administration (CA), est d'avoir une force de travail suffisante pour mettre en pratique les décisions du CA. Rien ne sert d'avoir un CA éclairé de 6 personnes si vous êtes seul pour traduire cela sur le terrain.


Le Conseil d'Administration :


Nommé par l'assemblée générale des actionnaires, il comprend naturellement des représentants des actionnaires. Idéalement il se renforcera avec des administrateurs externes dont la neutralité assurera une plus grande prise de recul.

Décide des orientations à prendre, de la stratégie à suivre, des actions à mettre en place et délègue la gestion quotidienne à un ou plusieurs administrateurs-délégués ou directeurs.

Se réunit généralement de 3 à 6 fois par an.


La mise en place d'un CA solide est un vrai gage de succès, d'ailleurs fort apprécié par les partenaires de l'entreprise (banquiers, investisseurs, clients, fournisseurs, ...).


Le pouvoir de décision est partagé ! Il est donc important de dénicher des personnes qui connaissent bien la vie des affaires, ont des compétences complémentaires aux vôtres, sont intéressées par votre projet et partagent les mêmes valeurs que vous.


Le bon administrateur vous apportera, outre une nécessaire prise de recul, sa compétence propre (juridique, commerciale, financière, connaissance du marché, ...) et son réseau. De son côté, il engage sa réputation et sa responsabilité. 


La mise en place professionnelle d'un CA nécessite un minimum de rigueur et de formalisme :


Informer vos administrateurs régulièrement.

Envoyer à l'avance un ordre du jour détaillé.

Répondre aux demandes.

Rédiger les procès-verbaux.

Enfin, si vous voulez vous appuyer dans la durée sur de bons administrateurs, il convient de penser à les rémunérer d'une manière ou d'une autre.


Dans la pratique, le Conseil d'Administration va constituer votre première chambre d'écho qui validera et enrichira vos projets. Par son expérience et ses réseaux il démultipliera vos succès, tandis que dans les coups durs, il vous aidera à porter et résoudre les problèmes rapidement.