Ancrer mes motivations d'entrepreneur

©Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur

Objectifs ?

M'assurer que je suis prêt à passer à l'action et que l'entrepreneuriat est fait pour moi.

Quand ?

Avant de me lancer et au cours des premières années.

Avec qui ?

Seul ou avec un coach.

L'essentiel
 
Devenir indépendant, une belle histoire…  MA BELLE HISTOIRE ?
La tendance est à l’entrepreneuriat. De plus en plus de gens ont envie de créer leur propre emploi. Notre monde nécessite des réponses rapides, des innovations, des équipes flexibles. Nous aspirons à des jobs intéressants, qui évoluent, qui ont du sens.
 
LE SUCCES DE MON PROJET DÉPEND AUSSI DE MOI.  
Je viens de préciser mon projet. Il est temps de vérifier s’il est en adéquation avec ma personnalité, mes motivations, mon savoir-faire, mes ressources et contraintes personnelles.
 

Entreprendre c'est agir

C’est enchainer des actions concrètes, poser brique par brique, avancer, s’adapter.

C’est cheminer, étape par étape, pour savoir si le projet tient la route, et si c’est fait pour vous, si vous aimez ça.
Ce qu'il faut savoir

Vous hésitez ? 


Passez un peu de temps à "résoudre" cette question, sans quoi elle reviendra à chaque difficulté.


  • Vous avez envie de créer votre propre entreprise. C’est une fameuse aventure humaine.  Concevoir votre produit, décrocher votre premier client, envoyer votre première facture, engager votre premier collaborateur… cela procure des satisfactions professionnelles à nulles autres pareilles. 
  • Vous êtes prêt à y consacrer du temps, de l’énergie, de la persévérance. Car c’est un parcours du combattant. Mais c’est là que travail et passion se rejoignent !


Comment savoir si c’est vraiment fait pour vous ?  


  • Une seule manière de le savoir : se lancer ! Si vous avez envie, ESSAYEZ !  
  • Commencez petit (comme indépendant complémentaire) ou prenez une pause carrière, ou prenez carrément quelques mois pour tenter l’aventure (d’expérience c’est le plus efficace !).
  • Faites-vous accompagner.  De nombreux organismes (centres d’accompagnement, incubateurs, coopératives d’activité, experts comptables, coachs, …) peuvent vous aider efficacement avec de vrais outils professionnels, du coaching, des formations.


Devenir indépendant, ça s’apprend ! Certains naissent entrepreneurs et leur chemin est tracé depuis tout petit. D’autres le deviennent au cours de leur parcours. 

 

Pour aller plus loin : 


Être entrepreneur ce n’est pas un « statut social », c’est un état d’esprit. 


Pour devenir entrepreneur, il faut en avoir envie, vouloir faire bouger les choses. Oser prendre son destin en mains. Après, il y a mille manières d’entreprendre et la meilleure sera la vôtre. 


Le plus important est de savoir ce que vous avez envie de faire, d’apporter, d’inventer, de construire, d’exercer comme activité professionnelle : 


  • Vous avez une compétence forte, un savoir-faire (chocolatier, IT, coach, financier, …) ?
  • Vous avez une envie forte (créer des boissons saines, contribuer à implanter l’économie circulaire, rendre de la dignité aux personnes hospitalisées, inventer une éolienne urbaine, réaliser un rêve, changer un peu le monde, …) ?
  • Vous connaissez bien un secteur et voyez ce qu’il faut faire pour améliorer les pratiques ?
  • Vous croisez une opportunité (une proposition d’association, une demande d’un client, un licenciement, …) ?
  • Vous avez une idée innovante …


C’est là que ça se passe. 

Devenir entrepreneur, c’est pour certains une grosse décision, pour d’autres une évolution plus lente. 


Les déclencheurs pour passer à l’acte d’entreprendre sont nombreux :


  • une rencontre  (avec un entrepreneur, un partenaire, un associé), un témoignage, un soutien de valeur (d’un proche, de quelqu’un qu’on estime) ;
  • un licenciement/une offre d’emploi ;
  • voir que d’autres le font ;
  • une opportunité (une innovation, la détection d’une niche de marché, un local qui se libère, …) ;
  • un premier client potentiel, à qui on a dit « oui ! » (même si on ne sait pas toujours comment on va faire pour assurer derrière… !) ;
  • une évolution personnelle, plus de confiance en soi, y voir clair dans ses envies profondes ; 
  • un dossier de financement accepté ;
  • un rêve qu’on a trop envie de réaliser ;
  • des petits pas concrets qui font avancer et un jour sans y penser on y est !;
  • faire la balance risques/avantages et constater qu’elle penche pour y aller ;
  • la « check-list » qui se remplit et indique qu’on est prêt ;
  • un certain filet de sécurité qui permet de se lancer (une allocation, un héritage, …) ;
  • la validation de mon projet par un expert qui rassure ;
  • l’envie forte d’y aller, de se lancer, maintenant go ! (on ne vit qu’une fois) ;
  • un ras le bol d’avoir un chef, de devoir se plier à, de ne pas pouvoir faire à votre manière ;

Il existe de nombreux questionnaires pour évaluer votre potentiel entrepreneurial. À travers une série de questions ciblées, ils testent vos motivations, compétences et attitudes.  Il s’agit bien entendu de vous fournir des indications quant à votre profil et non une garantie quant à la réussite de votre projet.






Bonne chance et bon amusement ! 


Le plaisir de l’entrepreneur c’est aussi de choisir ce qu’il veut faire et ce qu’il ne veut pas !