3 conseils financiers pour les entrepreneurs qui réussissent

©Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur

Atteindre la rentabilité. Disposer des liquidités. Contrôler votre solvabilité. Suivez ces 3 principes incontournables pour garantir le succès de la croissance de votre entreprise et sa pérennité.

Atteindre la rentabilité. Disposer des liquidités. Contrôler votre solvabilité. Suivez ces 3 principes incontournables pour garantir le succès de la croissance de votre entreprise et sa pérennité. Mais en chemin, n’oubliez pas de vous garantir un revenu de base et de construire votre patrimoine privé pour assurer votre sécurité future!

Votre entreprise est en croissance? Bravo! Vous avez déjà parcouru un bon bout de chemin depuis sa création et déjoué toutes les difficultés liées au démarrage de votre activité. A présent, vous devez veiller à capitaliser et vous assurer que les prévisions de vos business plan et plan financier tiennent toujours la route.

C’est le moment idéal pour faire le point sur votre situation financière afin de pérenniser votre succès. Et de commencer à vous constituer un beau capital en transformant vos bénéfices en patrimoine privé.

Conseil n°1: gardez vos liquidités sous contrôle

Une entreprise rentable n’est pas forcément à l’abri des problèmes financiers. Surtout en période de croissance! Pour éviter les problèmes de liquidité, ne gérez pas votre trésorerie à l’aveugle. Analysez, développez et optimisez. Veillez toujours à affecter vos ressources financières en fonction de leur emploi: l’achat d’une voiture ou d’un immeuble ne se finance pas comme un stock de marchandises!

Avant d’être en mesure d’optimiser la gestion de votre trésorerie, comprenez donc bien comment est structuré votre patrimoine professionnel (actif) et comment vous le financez (passif).

Pensez toujours à optimiser votre fonds de roulement, à maintenir votre trésorerie à flot pour pouvoir assumer vos obligations financières mensuelles (factures, salaires…) et à prévoir les fonds nécessaires pour vos projets futurs.

A tout moment, vous devez être capable d'anticiper ce que seront les soldes de vos comptes à une date déterminée, de manière à trouver les solutions de financement si vous prévoyez une position débitrice (crédit, factoring, leasing…) ou au contraire à placer de manière optimale vos excédents de trésorerie (investissements à court ou long terme).

Gérer efficacement sa trésorerie passe aussi par le contrôle des coûts et la réduction du temps des encaissements des clients et la négociation de délai de paiement fournisseurs; la relance systématique des retards de paiements ou des impayés, la location de certains équipements; ou encore l’externalisation de certaines tâches qui ne font pas partie de votre core business…

Conseil n°2: assurez-vous toujours un revenu de base

Votre activité professionnelle est sans doute votre unique source de revenus. Ne gérez donc pas le paiement de votre salaire en fonction de votre situation en banque. Anticipez la trésorerie nécessaire! C’est important pour votre sécurité financière et celle de votre famille! En effet, les jeunes entrepreneurs ont souvent tendance à agir de la manière suivante: « J’ai de l’argent sur mes comptes, donc je paie mes fournisseurs et ensuite je me paie un salaire. Je n’ai pas d’argent, je bloque les paiements et je me paierai plus tard…»

Se verser une rémunération en fonction de la situation du compte en banque est une grave erreur. Le salaire du dirigeant ne doit pas se déterminer ni se décider en fonction de l’argent disponible sur les comptes, mais en fonction du compte d’exploitation et du marché. Si vous ne disposez jamais de la marge nécessaire pour vous rémunérer décemment, c’est que votre business model a un sérieux problème…

Il est aussi indispensable de vous protéger contre les conséquences d'une incapacité de travail suite à une maladie ou un accident. Souscrivez une assurance Revenu garanti –Jeunes indépendants qui vous garantit un revenu de remplacement mensuel, et ce à des conditions «starter» très intéressantes. En cas de problème, ce complément bien nécessaire à la faible indemnité INAMI vous évitera une véritable catastrophe financière!

Conseil n°3: commencez à construire votre patrimoine privé

Pourquoi investir déjà pour votre pension alors que vous êtes encore jeune entrepreneur et que vous ne pensez qu’à la croissance de votre projet? Pour pouvoir assurer votre sécurité financière future et celle de votre famille. Et plus vous commencez tôt, plus votre capital sera confortable lorsque l’heure sera venue d’en profiter!

Votre entreprise fait des bénéfices? Après avoir réservé la part des bénéfices nécessaires à la consolidation de votre trésorerie et au développement de votre entreprise, pensez à vous!

En effet, le fisc vous permet, grâce à certaines formules comme l’épargne-pension (PLCI, EIP…), d’investir chaque année pour compléter votre pension légale. Profitez donc au max des avantages fiscaux offerts! Ensuite, vous pourrez toujours décider de placer vos liquidités excédentaires dans des formules spécifiques ou de les investir dans votre patrimoine privé.

Astuce: Tout comme vous allez chaque année chez le dentiste pour une visite de contrôle ou chez le médecin pour un bilan de santé, faites aussi votre check-up financier annuel avec votre banquier. C’est gratuit et cela peut vous rapporter gros!