Comment créer une communauté pour booster votre business ?

Comment créer une communauté pour booster votre business ?

Objectif Objectifs

Est-il utile que je lance une communauté pour mon business ?

Quand Quand?

Lancement/développement de son entreprise

Avec Qui? Avec qui?

En interne et avec l'aide d'experts

L'essentiel

Comment créer une communauté pour booster votre business ? 

De plus en plus d’entrepreneuses et d’entrepreneurs souhaitent créer une communauté pour lancer un produit, un service ou une marque. 

Si c’est votre cas, vous trouverez sans doute de l’inspiration dans le cas d'entreprises qui semblent avoir “explosé” grâce à une communauté forte menée par une fondatrice ou un fondateur charismatique. 

En voici quelques exemples : 

  • Kazidomi : le site e-commerce qui cartonne d’année en année sous l'impulsion d’Emna Everard, sa fondatrice très active sur les réseaux sociaux ;
  • Respire : la marque du fameux déodorant lancé par une vidéo remarquée et remarquable dans laquelle Justine Hutteau raconte son histoire, son combat contre la maladie et comment elle s’est mise à élaborer un nouveau déodorant ;  
  • TheFamily : une communauté si forte qu’elle s’est faite une place parmi les meilleurs investisseurs de la scène start-up. Pour obtenir des parts de start-ups prometteuses ces derniers doivent y injecter de l’argent. A la différence, TheFamily ouvre “simplement” les portes de sa communauté à la fois triée sur le volet et tentaculaire (Welcome to the family en échange de quelques pourcents du capital). 



Qu’est-ce qu’une communauté ?

Une communauté peut se définir comme un “ensemble de personnes unies par des liens d'intérêts, des habitudes communes, des opinions ou des caractères communs”.

Dans le domaine du marketing, on retrouve des communautés autour de :

  • Marques (pensons à Apple) ;
  • Personnalités (influenceurs, personnalités du monde politique ou culturel, etc.) 
  • Bonnes - ou plus ou moins bonnes - causes ; ou
  • Technologies (pensons à la communauté Wordpress ou au mouvement “no code”).



Pourquoi voulez-vous réellement lancer une communauté ? 

Beaucoup de gens disent vouloir lancer une communauté. Mais quand on leur demande pourquoi, les réponses sont souvent déconnectées de la réalité. 

En fait, trop de gens confondent le moyen (la communauté) et la finalité réelle qu’ils ou elles en attendent (vendre un produit ou un service). 

Pourquoi cela pose problème ? En pensant à la vie de tous les jours, pourriez-vous faire la liste de communautés dans lesquelles : 

  1. vous êtes actifs régulièrement ; 
  2. vous donnez du temps sans compter ; 
  3. vous aimez l’entreprise au point de lui donner de l’argent (pour ses produits ou simplement pour faire partie de sa communauté). 

Difficile de trouver une réponse …

Par exemple, vous passez peut-être du temps sur Netlfix, mais vous y êtes peu “actifs” et vous n’accepteriez sans doute pas de payer plus d'une douzaine d’euros par mois pour y accéder.

Par ailleurs, vous passez peut-être beaucoup de temps sur les réseaux sociaux, mais vous ne seriez pas prêt.e à payer pour ça. 

En fait, ce sont généralement des annonceurs qui vous permettent de faire partie de la communauté. 

Donc si tout ça se vérifie dans votre quotidien, pourquoi penser que votre audience ferait exception ?
 


Comment créer une communauté en ligne engagée ?

Pour créer une communauté en ligne engagée, il vous faut les mêmes ingrédients que pour une communauté dans la “vraie vie”, à savoir : 

  • Un lieu de rencontre : ça peut être un réseau social, un site web ou un forum …
  • Des contenus qui captent l’attention de votre audience : lancer une communauté c’est comme ouvrir une échoppe dans une brocante ou un marché. Si vous n'attirez pas l’attention de votre audience, elle passera son chemin sans même prêter attention à votre offre ; 
  • Une fréquence de publication qui permet de créer des habitudes : il ne suffit pas de publier du bon contenu ou d’avoir des échanges de qualité. Encore faut-il le faire à une fréquence suffisante de façon à permettre à votre audience d'intégrer votre communauté dans ses habitudes ; 
  • Une grande réactivité pour garder l’engagement : une bonne communauté suppose des échanges dans les tous les sens. Le timing est clé. Quand un échange se produit, il faut être en mesure de réagir suffisamment rapidement. A défaut, ça ne “prendra pas”. 
  • Donner plus que demander : pour retirer un bénéfice de votre communauté, il faut parvenir à “donner beaucoup” et à récolter peu

 


Quelles sont les erreurs à éviter quand on veut créer une communauté ? 


Erreur 1 : Créer une communauté parce qu’on n’ose pas vendre (ou qu’on ne sait pas comment faire) 

Si vous pensez qu’une communauté, c’est un moyen facile (ou détourné) de parvenir à faire des ventes, vous avez de fortes chances d’être décu.e. 

Revoyez les exemples de communauté business cités plus haut. Derrière la communauté on trouve toujours : une levée de fonds, des ventes de produits et services, etc.

La communauté c’est l’arbre qui cache la forêt. Ne pensez pas qu’en vous concentrant sur  l’aspect communauté, vous allez pouvoir vous passer des aspects business ...

 

 

Erreur 2 : Créer une communauté parce qu’on ne connait sa cible client 

Certains entrepreneurs veulent proposer un produit ou un service. La passion ou l’ambition peut être leur moteur principal. Mais ne connaissant pas leur(s) cible(s) client, certains pensent qu’une solution est de créer une “communauté”. 

C’est souvent voué à l’échec. 

Certes une communauté peut aider dans le cadre d'une “étude de marché”. Mais créer une communauté engagée, ça prend demande d’y consacrer beaucoup de temps et de ressources (beaucoup d'influenceurs ou de marques ont connu le succès “du jour au lendemain” après avoir, en réalité, travaillé dur et longtemps sans être remarqués ou sans avoir de véritable impact).

Donc si vous voulez vraiment lancer une communauté, mieux vaut avoir une idée de vos cibles clients dès le début, quitte à les faires évoluer.

 

Erreur 3 : Créer une communauté sans avoir une offre rentable 

On voit des gens créer des communautés larges et engagées. Un véritable succès de masse. Mais un échec au niveau business. Donc à moins d’avoir pour ambition de créer une communauté qui se limite à l’échange d’idées ou de bons plans, il fait relier votre communauté à une offre (rentable). 

Si vous n’y parvenez pas, vous n’aurez pas une entreprise : votre communauté sera un “simple” hobby. 

Attention: même ce qui est “gratuit” demande des moyens. Prenons l’exemple de Wikipedia qui vient de fêter ses 20 ans. 

 

Erreur 4 : Créer sa propre communauté au lieu de s’insérer dans une communauté existante

Une des erreurs les plus fréquentes. Convaincus d’avoir une idée ou un angle “unique”, certains se précipitent dans la décision de lancer une communauté. 

En faisant le pas trop vite, vous vous privez d’une option plus facile, plus économique et souvent plus efficace : faire votre place dans une communauté engagée qui existe déjà (et qui est le fruit d’efforts d’autres personnes). 

Ca parait presque trop simple : Pourquoi créer quelque chose qui existe déjà. Souvent quelques recherches vous mettrons sur la piste de communautés dynamiques et accessibles où vous pourrez obtenir presque autant (voire plus de résultats) que si vous étiez vous même chargé de l’animation de votre propre communauté. 

Vous trouvez ça peut motivant et gratifiant de “simplement” contribuer dans une communauté existante qui ne vous appartiendrait pas ?

Et bien il y a fort à parier que vous trouverez ça tout aussi peu motivant de faire les efforts souvent ingrats et répétitifs qui sont à la base de la création de toute communauté. 

En fait, c’est un bon test. Si vous ne trouvez pas les ressources de “donner” à une communauté existante, c’est sans doute que vous n’avez pas (encore) en vous ce qu’il faut pour réussir à créer votre propre communauté. 

Dans tous les cas, peu de communautés existent en vase clos. Contribuer à des communautés “proches” reste souvent un moyen efficace de donner de la visibilité à la vôtre. 

Par exemple, c’est dans le même but que de nombreux animateurs de podcasts s'invitent mutuellement dans leurs émissions respectives. Ces personnes aguerries ont compris que le meilleur moyen d’enrichir une communauté c’est de l'exposer à une autre. C’est un peu comme en permaculture. Une variété stimule le développement de l’autre (et réciproquement). 

 

Tarik Hennen
Expert en stratégie et en marketing digital



Si vous voulez en apprendre plus sur le marketing digital, venez découvrir le programme du BootCamp Marketing Digital que Wikipreneurs a co-créé avec Tarik en cliquant ici

 

Avis de l'expert

LE CONSEIL DE TARIK

Conclusion : avez-vous vraiment besoin développer une communauté (et quelles sont les alternatives) ? 

Si vous avez lu jusqu’ici, c’est sans doute que la création d’une communauté est une piste que vous envisagez. 

En soi, une communauté peut apporter beaucoup à l’entreprise et à la personne qui l’anime. 

Toutefois, soyez réaliste : ne sous-estimez pas les ressources qu’il faut pouvoir y consacrer. Et surtout, une communauté n’est pas un substitut facile à des actions de marketing et de vente. 

Une alternative trop souvent négligée : contribuez activement à des communautés déjà existantes. 

C’est un excellent moyen de vous faire connaître et d’atteindre vos objectifs. C’est aussi le meilleur "entraînement" pour vérifier si vous avez la motivation suffisante pour lancer votre propre communauté. 

Si vous voulez en apprendre plus sur le marketing digital, venez découvrir le programme du BootCamp Marketing Digital que Wikipreneurs a co-créé avec Tarik en cliquant ici

Pour aller plus loin