Mettre en place un projet d'entrepreneuriat coopératif ou collaboratif

©Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur

Objectifs ?

Vous avez envie de changer le monde ? Comment le faire via un projet coopératif.

Quand ?

En phase de préparation du projet.

Avec qui ?

Les fondateurs, avec l'aide éventuelle d'un coach ou organisme d'accompagnement.

L'essentiel
L’entrepreneuriat coopératif est basé sur des valeurs fondamentales : l’entraide, le sens des responsabilités et la solidarité. Il a pour vocation d’apporter une réponse collective et solidaire à un problème partagé par les membres d’une communauté. Ce type d’entreprise combine dimension économique (production et/ou vente de biens et/ou de services) et dimension sociale (finalité de service à la collectivité plutôt que finalité de profit). Les coopératives sont des entreprises dont les caractéristiques sont définies par la loi. Elles peuvent faire partie de l’économie sociale (scrl-fs) ou pas (scrl).

Les entreprises collaboratives, plus récentes, visent à partager l’accès aux moyens de production et/ou aux biens de consommation. Elles s’appuient sur des plates-formes virtuelles pour qualifier fournisseurs et clients, sécuriser les paiements, éliminer les intermédiaires et raccourcir la chaîne logistique. Elles dessinent de nouvelles manières de consommer et de travailler. Leur valeur ajoutée réside dans leur capacité à fédérer une communauté pour veiller à la production et au suivi des biens et des services. Ce type d’entreprise n’est pas encore défini par la loi.
 
 
Ce qu'il faut savoir

Quelques principes régissent les coopératives :

  • Les créateurs d'une coopérative (membres fondateurs) s'’associent pour répondre à un besoin commun. Exemple : Distribuer une alimentation saine et locale, produire de l’'énergie douce, fournir un logement abordable, etc.

  • Par la suite, toute personne désirant s’'affilier à la coopérative peut en devenir membre.
  • Chaque membre de la coopérative participe à son financement dans la mesure de ses moyens. L'’apport de chaque membre est traduit en parts de coopérateurs.
  • Chaque part donne droit à un dividende si la coopérative réalise un bénéfice. Ce dividende est limité car les membres font passer l'’objet social de la coopérative avant le profit financier qu'’ils pourraient retirer de leur investissement.
  • Les grandes décisions sont prises lors des assemblées générales. Chaque membre de la coopérative est invité à y participer. Les décisions sont votées selon le principe  « un membre-une voix ».


Quelques exemples de coopératives :

  • Dans la finance : Crédal
  • Dans l’énergie verte :  Eoliennes citoyennes
  • Dans le bâtiment : Les Tournières
  • Dans l’horeca : Altérez-vous

L'’entrepreneuriat collaboratif rassemble des initiatives qui permettent de partager les outils de production, les savoirs et savoir-faire, les biens de consommation ou même l'’accès au capital. 

Ce partage se conçoit comme un business à part entière. Il peut aussi avoir comme objectif premier de se mettre au service de l'’intérêt général.


Quelques exemples d'’entreprises ou d’'initiatives collaboratives

  • Partage au niveau de la production : Fablab Imal 
  • Partage au niveau de la consommation : Airbnb
  • Partage au niveau de l’accès au financement : Kisskissbankbank
  • Partage au niveau de la connaissance : Wikipedia