C'est quoi un business angel ?

Objectifs Objectifs

Comprendre le concept de business angels

Quand? Quand?

Dès le lancement de votre société/entreprise

Avec qui? Avec qui?

En interne (et/ou avec l'aide d'experts)

L'essentiel

En tant qu’entrepreneur.e à la recherche d’argent, tu as peut-être déjà entendu parler du business angel. Mais c’est quoi au fait un business angel ? Pourquoi faire appel à lui plutôt qu’à une banque ? Combien d’argent peut-il m’apporter ? Où puis-je en trouver ? Et quelles sont les conditions pour faire appel à ses services ? 

On vous aide à y voir plus clair dans l’article ci-dessous. 

C’est quoi un business angel ? 

Un business angel, c’est un investisseur privé qui investit une petite partie de son patrimoine dans des startups pour en devenir actionnaire. 

Quel est l’intérêt de faire appel à ce type d’investisseur ? 

Outre l’apport financier, le business angel met à disposition de la startup son expérience entrepreneuriale, son expertise sectorielle ainsi que son réseau de contacts. Il apporte également son aide sur le plan stratégique pour aider les startups dans lesquelles il investit à grandir. C’est la raison pour laquelle il est primordial de bien sélectionner vos investisseurs : ils peuvent véritablement vous aider à ouvrir des portes et à améliorer votre business !

Pourquoi ne pas se tourner vers une banque ou un fonds d’investissement ? 

Bien souvent, lorsqu’une entreprise démarre, elle a besoin de pas mal d’argent. Pour autant, elle n’a pas encore eu le temps de faire ses preuves.

Les banques par exemple sont assez exigeantes lorsqu’il s’agit d’investir de l’argent et sont moins propices à prendre des risques.

Le business angel lui, a vocation d’investir dans les premières phases de développement de la startup. On appelle cela en anglais “pre-seed” ou “seed”. Il investit quand d’autres acteurs n’osent pas s’engager. Il n’est cependant pas rare de voir des business angels investir en complément d’un prêt bancaire ou d’un ou des fonds d’investissement. Ils peuvent même parfois être perçus comme un gage de garantie et avoir un effet de levier : si des business angels investissent 200K€, peut-être qu’une banque ou un fonds d’investissement décidera de suivre.

Consultez également la fiche "Business angels : les pièges à éviter".

Quel montant puis-je demander à un business angel ? 

Tout dépend d’abord si vous arrivez à en convaincre un ou plusieurs ! Certains business angels investissent des tickets de 25k€ par projet, certains 100k€. Tout dépend de leur disponibilité en patrimoine, affinité envers le projet. Toutefois, un projet lève en moyenne 200k€ auprès des investisseurs pour une première levée de fonds. A noter qu’une startup réalise en grande majorité des cas plusieurs levées de fonds lors de sa vie.

Où puis-je trouver des business angels ? 

Il y a deux options :

  • soit vous en connaissez personnellement ou via vôtre réseau de contact,
  • soit vous vous adressez à des réseaux de business angels comme BeAngels. L’avantage d’un réseau est que vous ne présentez pas votre projet à un investisseur unique mais à l’ensemble d’une communauté. Chez BeAngels, nous comptons par exemple 420 membres.

Un business angel apporte de l'expérience en plus de l'argent

J’ai présenté mon projet à un investisseur privé et il souhaite investir. Quelles sont les conditions pour faire appel à ses services ? 

Les conditions, c’est vous qui les fixez, avec l’investisseur. On peut comparer cela à un contrat de mariage : avant de se dire “oui”, il faut fixer les conditions en cas de pépin… ou de succès ! Il faut donc parler de la potentielle exit (sortie) mais aussi ce qui se passe en cas de problème. Attention qu’ici, il s’agit bien de capital et pas d’un emprunt à la banque qu’il faut le plus souvent rembourser en cas de faillite. Si la société fait faillite, l’argent est perdu. C’est pourquoi des règles précises seront fixées pour que l’argent soit utilisé à bon escient.
Consultez également la fiche "Business angels : que se passe-t-il après le pictch ?" pour comprendre comment se déroulent les négociations avec les investisseurs après le pitch.

Le business angel devient actionnaire : mais jusqu’à quand ? 

Généralement, le business angel souhaite pouvoir revendre ses actions au bout de 5 à 7 années. Cela dépend de nombreux facteurs et notamment du secteur d'activité de la société. C’est ce qu’on appelle dans le jargon startup “la sortie” ou “l’exit”. Les causes peuvent être diverses : une entrée en bourse (certes rare mais fort convoitée), le rachat de parts par un grand acteur du marché ou un concurrent, ou encore même par les entrepreneurs eux-mêmes.

Pour en savoir plus, visionnez cette vidéo ou rendez-vous sur beAngels


Cette fiche a été rédigée par l'équipe de BeAngels
BeAngels propose une alternative aux acteurs classiques (banques, venture capitalists, organismes de soutien nationaux ou régionaux) et propose des services exclusifs d’accompagnement tant aux entrepreneurs qu’aux investisseurs

Pour aller plus loin