10 conseils pour un pitch au top

©Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur

Maîtriser l'art du pitch, c'est être capable de présenter son projet en quelques minutes pour convaincre un investisseur, séduire un futur partenaire ou encore éveiller l’intérêt d’un prospect.

C’est donc un outil essentiel pour tout entrepreneur.

Pour trouver un partenaire, pour lever des fonds ou pour convaincre un business angel, un pitch bien ficelé peut faire toute la différence ! Aucun entrepreneur n'y échappe. Voici 10 conseils pour un pitch efficace.

Avant le pitch

Présenter son projet en quelques minutes requiert une préparation importante. Mettre en confiance votre interlocuteur et le convaincre de la valeur de votre projet ne s’improvise pas.

  • Appuyez-vous sur un dossier solide. Commencez par répondre aux questions de bases (qui, quoi, comment, pourquoi, avec qui). Écrivez un argumentaire clair et compréhensible. N’expliquez pas tout dans les détails, concentrez-vous sur votre proposition de valeur !
  • Adaptez votre pitch à votre interlocuteur. Vous ne présenterez pas votre projet de la même façon à un banquier ou à un futur partenaire. Le premier sera plus attentif à la rentabilité, le second à votre vision et votre passion. Le projet est le même, la manière d’en parler peut varier.
  • Préparez l’argumentaire avant le PowerPoint. Ce dernier sert uniquement de support pour illustrer vos propos : privilégiez les images ou les mots clés. Ce qui compte, c’est ce que vous dites.
  • Testez, adaptez, répétez. Seul, devant des proches ou des inconnus. Tenez compte des critiques. Apprenez à maîtriser le timing souvent serré des pitchs.  

Pendant le pitch

Votre objectif premier est d’éveiller la curiosité et de convaincre votre interlocuteur ou votre audience. Pour y parvenir, votre pitch doit être « sexy, pertinent, différenciant ».  

  • Soignez l’introduction. Commencez par une phrase percutante ou une anecdote pour immédiatement accrocher l’attention de votre public.
  • Misez sur la spontanéité et le naturel. Cela ne veut pas dire improviser mais bien dépasser le discours appris par cœur. Faites vivre votre pitch. Tout importe : gestuelle, silence, rythme. Insistez sur les mots ou les concepts importants. Votre énergie doit être communicative.
  • Évitez le jargon, cela ne vous fera pas passer pour un expert. Au contraire. Être capable d’expliquer clairement votre projet à des non spécialistes leur permettra de mieux en évaluer la qualité.
  • Mettez en avant la valeur et la rentabilité du projet. Surtout si vous vous adressez à des investisseurs. Votre pitch doit se baser sur des faits avérés, des prévisions concrètes.
  • Soyez flexible. Surtout dans les concours de pitch, il n’est pas rare que le timing change, que la technique patine (pas de slides). Soyez prêt à toute éventualité.

Après le pitch

  • S’il y a des questions à la suite de votre pitch, c’est plutôt bon signe. Mieux vaut s’y préparer pour terminer en beauté !10.  Répondez aux questions sans hésitation. Cela exige que vous maîtrisiez votre sujet. Préparez-vous à cet exercice avant le jour J. Et si vous ne savez pas répondre, n’inventez pas. Vous lancez un nouveau projet, c’est normal que vous n’ayez pas encore toutes les réponses.

Pour aller plus loin